RX

Sabine PIGALLE

Generic Code

Sabine Pigalle, artiste visuelle, s’inscrit dans le courant de la Post-photographie regroupant
une nouvelle génération d’artistes qui naviguent aux frontières perméables de la réalité et de
la fiction. Au fil de ses travaux, l’artiste renouvelle la rencontre entre les territoires de la
peinture et de la photographie, mais aussi entre l’art ancien et l’art contemporain, entre la
figuration et l’abstraction.


« Generic Code » 2017
Neuf fenêtres gothiques anciennes sont ici traitées en tant que cadres : visuellement les
oeuvres évoquent certes le vitrail, mais le spectateur peut également y voir des sculptures
photographiques.


Généalogie
La série traite d’un mythe originel bien ancré dans l’imaginaire collectif, tant profane que
religieux : Adam et Eve.
Le binôme des ancêtres communs apparaît ici en tant que symbole de nos origines.


Algorithme
Le nom « Generic code » , terme emprunté à la programmation numérique, illustre ces
ancêtres symboliques comme s’ils étaient des algorithmes polymorphes. (En logique
mathématique, les algorithmes sont des objets historiquement dédiés à la résolution de
problèmes arithmétiques, comme la multiplication de deux nombres).


Génétique
Dans les représentations anciennes, Adam et Eve apparaissaient d’ordinaire juxtaposés, ils
sont à présent isolés et accompagnés d’extraits numériques de leur image fonctionnant comme
des codes génétiques.


Genre
Dans cette série constituée de neuf éditions uniques, le fait que chaque archétype soit isolé
dans chaque cadre permet de permuter à sa guise les couples et de reconstituer la série en
différentes versions : Adam et Eve, mais aussi Adam et Adam, ou encore Eve et Eve.
Le mot « Générique » est alors à prendre au sens large du terme, englobant une classe
naturelle de sujets dont chacun, pris séparément, reçoit une dénomination spécifique : cela
rend compte de l’évolution des préjugés dans notre société quant à la notion de genre et de
structure familiale dite de « type nucléaire ».